En France, des voitures autonomes sont déjà prêtes à rouler

Google, Apple, PSA, Renault… Les géants du numérique et les constructeurs automobiles rivalisent d’ingéniosité pour mettre en service les premières voitures autonomes. Certaines sociétés françaises sont déjà prêtes à se lancer. Parmi elles, le groupe Akka Technologies (présent à Toulouse et Lyon) et son véhicule “Link & Go”. Présentation avec son directeur général, Jean-Charles Marcos.

Se laisser conduire en visionnant un film, les bras croisés 

La France est-elle en train de rattraper les américains dans la course à la voiture autonome ? Depuis juillet, des dérogations sont autorisées pour permettre à PSA Peugeot Citroën de tester des véhicules autonomes sur des routes nationales ou autoroutes à la seule condition que les ingénieurs à bord puissent reprendre les commandes. Le constructeur espère commercialiser ses véhicules dès 2020.

À Lyon, la start-up Navya vient de présenter au grand public son véhicule autonome baptisé Arma et à Toulouse, le groupe Akka technologies fait déjà rouler en mode test sa voiture sans chauffeur. Une voiture qui pourrait être utilisée sur les autoroutes ou dans les bouchons (circulation lente) d’ici trois ans selon ses fondateurs. Les Google Car à la française ont des fourmis dans les jambes (les roues). Ces voitures parées de multiples capteurs cartographient la route et ses obstacles en temps réel. Bras croisés, les conducteurs “passifs” pourraient bientôt prendre le temps de profiter du paysage, lire leurs mails, téléphoner, visionner un film ou consulter des données géolocalisées (touristiques, promotionnelles, infos trafic, météo…).

Un vrai casse-tête pour les assureurs 

Quid de la sécurité ? En cas d’accident lié à une défaillance technique, qui sera responsable ? Le propriétaire du véhicule ou le service informatique du constructeur ? Trop tôt pour donner une réponse rétorquent les professionnels concernés. Deux hackers expérimentés ont déjà fait la démonstration qu’il était facile de prendre le contrôle d’un véhicule connecté depuis son canapé, d’activer les freins ou de provoquer un changement de direction.

En France, alors que les assurances anticipent en réalisant des tests, la nouvelle loi de transition énergétique, portée par la Ministre Ségolène Royale, autorise le gouvernement à adapter la législation « afin de permettre la circulation sur la voie publique de véhicules à délégation partielle ou totale de conduite ». Enfin, dans le camp des optimistes, le cabinet KPMG estime que la fréquence des accidents en voiture autonome devrait chuter de 80 % d’ici à 2040.


Plus d’infos :

– France Live Club, l’émission du 1er octobre 2015 : Voiture autonome et Route du futur
(France Live – 01/10/2015)
– Navya Arma: le véhicule autonome français qui veut se mesurer à la Google Car
(20 Minutes – 30/09/2015)
– Ces hackers ont pris le contrôle total d’une voiture à distance
(01net.com – 22/07/2015)


Vous aimerez aussi sur FranceLive.fr



Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire sur cet article