Poitou-Charentes-Limousin-Aquitaine. Alain Rousset (PS) : “ Je souhaite créer une université du futur consacrée aux technologies de rupture ”

rousset

Il est le chef d’orchestre de la région Aquitaine depuis 1998. Alain Rousset (PS) s’attaque à son quatrième mandat pour prendre les rênes d’une méga région réunissant Poitou-Charentes-Limousin-Aquitaine. En bénéficiant du soutien des deux autres présidents de région PS (Limousin et Poitou-Charentes), Alain Rousset a l’avantage de jouer à domicile. Face à lui, Virginie Calmels, chef de file des Républicains et adjointe au maire de Bordeaux, Alain Juppé. Un nouveau visage sur l’échiquier politique régional qui pourrait profiter de la vague bleue nationale. Dans cette région, le scénario d’un second tour, où serait présent le front national de Jacques Colombier, est déjà fortement annoncé. Interview d’Alain Rousset, tête de liste PS, qui défend son bilan, notamment sur le plan économique.

Priorités. Si vous êtes élu, quelle sera la mesure prioritaire de votre mandat ?

Notre future région sera vaste : la taille de l’Autriche. C’est pourquoi le principal nouveau défi du Conseil régional sera celui de la proximité. Tous les citoyens méritent le même accès aux services, qu’ils habitent dans une zone rurale ou une ville.

Investissements. Dans quels domaines consentirez-vous à investir en priorité ?

L’emploi est prioritaire, il faut donc accompagner le développement économique de tous nos bassins de vie, et pas seulement celui des villes. En pleine révolution numérique, l’accès à l’internet très haut débit (THD) est crucial. On peut désormais travailler ou créer son entreprise n’importe où grâce au numérique. Investir dans le réseau THD, c’est faire de l’aménagement du territoire, c’est aussi consolider les emplois d’aujourd’hui et préparer ceux de demain.

Économies. À l’inverse, quelles seront les deux principales réductions de dépenses que vous souhaitez mettre en place ?

Il faut en finir avec ce mythe des institutions mal gérées. Quand je suis devenu président de l’Aquitaine, après la droite, ma région était la plus endettée de France. L’Aquitaine est aujourd’hui dans le top 3 des régions françaises les mieux gérées. En matière de réduction des dépenses, j’ai fait mes preuves. Sur la grande région, les réductions de dépenses vont prendre un peu de temps, mais elles seront naturelles grâce à la mutualisation des atouts des trois régions.

Il faut en finir avec ce mythe des institutions mal gérées.

Aides aux entreprises. Les Régions disposent désormais de la compétence exclusive des aides aux entreprises. Dans ce domaine, quelle sera votre action prioritaire ?

Je souhaite employer la méthode qui a fait ses preuves en Aquitaine : miser sur l’innovation, établir des relations de confiance avec les entrepreneurs et les chercheurs. Le rôle de la région est d’accompagner ceux qui créent de l’emploi, de mettre en place les conditions optimales pour voir éclore de l’activité. Sous ma présidence, l’Aquitaine est la région de France qui a vu naître le plus d’entreprises et d’emplois privés. Et je compte renouveler cette bonne performance pour la nouvelle région.


Sous ma présidence, l’Aquitaine est la région de France qui a vu naître le plus d’entreprises et d’emplois privés.

Attractivité. Dans ce nouvel échiquier des régions, quel est (ou quels sont) votre concurrent direct sur le plan de l’attractivité économique ?

Les gens pensent que Midi-Pyrénées, sur le secteur de l’aéronautique, est notre concurrent. C’est faux, nous sommes partenaires. J’ai créé avec mes homologues de Midi-Pyrénées le pôle de compétitivité « Aerospace Valley». Nous sommes désormais à la pointe dans les industries de l’aviation civile et militaire, de la défense, du spatial, de la formation et de la maintenance des avions. Le collectif rend plus compétitif. C’est ainsi que je veux procéder avec la grande région : nous associer pour être plus forts.

Numérique. Toutes les régions veulent devenir des Silicon Valley françaises. Quels sont/seront les arguments de votre région dans ce domaine ?

Je connais l’importance de la révolution numérique. J’ai visité la Silicon Valley et la Silicon Wady. L’Aquitaine a fait des efforts considérables pour soutenir ses start-up et développe les industries du 21ème siècle en consacrant 10% de son budget (unique en France) à la recherche. Il y a un risque d’überisation de notre économie si nous n’investissons pas suffisamment dans les secteurs de croissance de demain. La politique, c’est gérer le présent, mais c’est aussi anticiper les emplois de demain. C’est pourquoi je souhaite créer une sorte d’Université du Futur consacrée aux technologies de rupture, pour former les citoyens — pas que les jeunes – les entrepreneurs, à ce monde qui change à une vitesse exponentielle.



Il y a un risque d’uberisation de notre économie si nous n’investissons pas suffisamment dans les secteurs de croissance de demain.

Personnalité politique. Quelle est la personnalité politique (vivante ou décédée) dont vous vous sentez le plus proche ?

Jacques Delors, un des pères de l’Europe.

Voyage, Voyage. Pour vous, « rendez-vous en terre inconnue » en version politique, ce serait quelle destination ?

Assister à un meeting du Front National.

Artiste. Pour quel artiste de votre région avez-vous un coup de cœur ?

Si Francis Cabrel est ma référence musicale naturelle, je vous étonnerais certainement en évoquant une vraie découverte, avec le groupe landais The Inspector Cluzo, les deux « mousquetaires de Gasconha », ce duo funk/rock guitare/batterie, qui incarne parfaitement un esprit d’indépendance qui m’est cher.

Mon coup de coeur musical ? Le groupe landais The Inspector Cluzo.

Sport. Quel est votre sport favori ?

Jeune, j’ai pratiqué l’athlétisme.

Gastronomie. Quelle est votre formule régionale “entrée/plat/dessert” préférée ?

En entrée, des poireaux vinaigrette. Pour le plat, une entrecôte limousine, accompagnée d’une purée maison. Pour le dessert, je suis un inconditionnel de la salade de fruits locaux de saison.

 

Chaque jour, découvrez les candidats tête de listes aux prochaines élections régionales qui se dérouleront les 6 et 13 décembre prochains.

A retrouver dans l’onglet Régionales 2015.

 

 


Vous aimerez aussi sur FranceLive.fr



Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire sur cet article