La traversée de l’Atlantique en Stand up paddle

Votre vidéo dans quelques secondes...

1,90 m pour 90 kg de muscles, Nicolas Jarossay se prépare à un exploit sportif. Cet ancien pompier originaire de Martigues veut être le premier homme à traverser l’Atlantique en Stand Up Paddle, autrement dit, debout sur une planche, une rame à la main.

L’homme qui ramait debout

Pompier originaire de Martigues, Nicolas Jarossay se donne pour objectif d’être le premier homme à traverser l’Atlantique en Stand Up Paddle, en solitaire et sans assistance. Ce dernier s’entraîne sur terre et mer depuis deux ans pour accomplir cet exploit encore jamais réalisé. Celui qui a pour exemple la navigatrice Maud Fontenoy souhaite laisser son empreinte au Panthéon des navigateurs un peu fous.

Fin janvier 2016, il partira pour plus de 70 jours de course entre le Cap-Vert et la Martinique à bord d’une coque de 6.5 m de longueur sur 1m de largeur. Seul sur l’océan, il sera accompagné de son équipe restée à terre composée d’un routeur (Patrick Favre), pour lui éviter les vents contraires, et d’un médecin (le Dr Coulange) spécialisé dans la médecine et la physiologie subaquatiques.

Une aventure solidaire, écologique et scientifique

Le pompier, à la tête de l’antenne martiguaise de l’association Rêves, compte se servir de ce défi pour aider les enfants malades. Une campagne est lancée pour l’aider à financer la traversée. 10 % de son budget seront reversés à l’association. L’aventurier a souhaité également donner à son défi un volet environnemental. En partenariat avec les biologistes marins de l’association Septentrion environnement, le sportif tentera de relever des données sur la physalie, cousines des méduses très urticantes qui se propagent sur les côtes françaises.

Enfin, Nicolas travaillera en collaboration avec Phymarex (Institut de Physiologie et de Médecine en milieu Maritime et en Environnement Extrême) sur les conditions de la vie et survie en milieu hostile. Un retour d’expériences sur les conséquences physiques et physiologiques éprouvées durant 70 jours en pleine mer enrichira leurs études.


Vous aimerez aussi sur FranceLive.fr



Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire sur cet article