Love dolls : les nouvelles poupées de compagnie

Votre vidéo dans quelques secondes...

A la fois objets d’art et jouets sexuels, les poupées de compagnie grandeur nature Made in France font leur apparition. Leur nom ? Les “Love Dolls”. Rencontre avec leur créateur lyonnais Jean-Philippe Carry, à la tête de la société Doll Story France.

Un concept Made in Japan 

Jean-Philippe Carry a tout lâché pour créer sa société. Il traverse la planète pour se rendre au Japon. Un seul objectif : trouver la bonne idée. Ce sera les Love Dolls, ces poupées de compagnie à taille réelle, créées par la société 4woods. Il rentre en France avec un contrat d’exclusivité pour exporter les love dolls en Europe et en Russie. L’histoire de Doll Story commence.

Citation - FranceLive

Citation – FranceLive

Le prix de ces poupées ultra réalistes avoisine les 6 000 €. « Je vends un objet d’art, une produit de luxe. Je tiens à le vendre élégamment. Ces poupées ont avant tout une fonction sexuelle mais représentent des heures de travail.« 

Des clients du monde entier

Loin des clichés, les acheteurs sont des gens de très bonne éducation, selon Jean-Philippe Carry. « Ce sont des hommes de 40 à 70 ans, très cultivés, plutôt aisés et venant de toute l’Europe. » Certains clients n’hésitent pas à faire des milliers de kilomètres pour récupérer leur Love Doll. « Un client russe n’a pas hésité à faire un aller retour Moscou-Lyon dans la journée pour venir choisir sa future compagne. Au showroom, nous avons une grosse affluence pendant la période estivale avec, très souvent, des commandes à la clé. »

Affiche_DollStory

Image – dollstory.eu

 Une poupée à l’effigie de sa star préférée

Jusqu’où peut-on pousser la réalisation ? « Aujourd’hui, il y 30 000 possibilités pour faire de poupées. Chaque modèle est quasi unique. Si demain, on me demande de reproduire une star je peux le faire. Mais cette commande aura un coût. Comptez environ  150 000 €. »

doll 2

« Cela fait tout juste une dizaine d’années que le poupées ont été apportées en France. Je considère que 99% des gens ignorent l’existence des Love Dolls » , constate Jean-Philippe Carry. Pour le moment simples mannequins, les poupées pourraient bien vite devenir plus réalistes. Des modèles pouvant parler, bouger et même penser sont à l’étude.

Plus d’informations :

Site internet de la société Doll Story France

Site internet de la société 4woods

 


Vous aimerez aussi sur FranceLive.fr



Il y a 2 commentaires

Ajoutez le vôtre

Répondre à love Annuler la réponse.