Comment sauver le savon de Marseille ?

Votre vidéo dans quelques secondes...

80% des savons de Marseille ne le sont pas. Pour contrer les imitations, le Ministère de l’Économie a promis de protéger la mention « Savon de Marseille » grâce à l’Indication Géographique Protégée (IGP). Néanmoins, le décret d’application tarde à être publié. Une pétition est en ligne pour faire pression sur l’administration compétente. Explications avec Raphael Seghin, président de la NCDSM (Nouvelle Compagnie des Détergents et des Savons de Marseille).

E0123

L’Union des professionnels du savon de Marseille délivre le label « Savon de Marseille ». Un label très disputé ?

Nous nous sommes regroupés car nous sommes les quatre dernières savonneries de la région à faire du vrai savon de Marseille qui respecte les recettes traditionnelles. Des recettes qui n’ont pas changé depuis le Moyen-Âge. Le fait d’être un petit groupe nous permet de faire de l’auto-contrôle.


https://twitter.com/jrossignol/status/310057675436199936
Qu’est-ce-qu’un vrai savon de Marseille ?

Le vrai savon de Marseille est un savon fabriqué à partir de quatre ingrédient : la soude, l’eau, le sel et l’huile naturelle (olive, coco ou palme). Le process de bonification dure sept jours dans d’énormes chaudrons qui n’ont pas changé depuis 1850. Tout ça, sous l’œil bienveillant de notre maître savonnier.

Comment reconnaître les vrais des faux ?

Il faut se rappeler que 90% des savons de Marseille ne le sont pas. Nous donnons trois façons différentes de reconnaître le vrai savon. La couleur ne peut être que verte ou beige. Même chose pour l’odeur. Le savon ne doit pas être parfumé. Enfin, il faut regarder la liste d’ingrédients. Quand il y en a plus de cinq, ce n’est pas un vrai savon.


https://twitter.com/CmmntEconomiser/status/562985952277446658
Sur quels critères, l’IGP, l’Indication Géographique Protégée (IGP) est-elle attribuée ?

L’IGP n’a pas encore été tout à fait décidée. Nous avons déposé notre proposition mais nous ne l’avons pas encore. Beaucoup de gens n’ont pas envie que l’IGP voient le jour. Nous ne sommes plus que quatre petites savonneries face à des géants internationaux. Nous n’avons pas beaucoup de poids économique. Notre démarche est plutôt d’éduquer et d’instruire le consommateur final.

Plus d’infos :

Site web de la Nouvelle Compagnie des Détergents et des Savons de Marseille

Site web du webdoc sur le savon de Marseille

Pétition « Sauvons le savon de Marseille »

 


Vous aimerez aussi sur FranceLive.fr



Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire sur cet article