PACA. Christophe Castaner (PS) : « Nous travaillerons à améliorer les conditions de l’emploi »

Christophe Castaner

Christophe Castaner est la tête de liste socialiste aux élections régionales en PACA. Face à Christian Estrosi (LR) et Marion Maréchal-Le Pen (FN), le député-maire met l’accent sur les transports, l’emploi, les jeunes et l’économie. 

Priorités. Si vous êtes élu, quelle sera la mesure prioritaire de votre mandat ?

Nous travaillerons à améliorer les conditions de l’emploi dans cette région. Cela passe par un plan d’accompagnement stratégique des entreprises et un soutien à la formation, l’éducation et l’enseignement supérieur. Il s’agira donc d’avoir une politique réaliste de grands investissements stratégiques pour bâtir l’avenir en mobilisant les financements de la région, de l’Etat et de l’Europe. Nous mettrons en place un guichet unique « expert » à destination des chefs d’entreprises pour les orienter sur les financements existants. Transition énergétique, mutations numériques et politique de formation font partie de nos priorités. Nous créerons des pôles « accélérateurs locaux pour l’emploi » en mobilisant tous les leviers d’action régionale (économie, formation, apprentissage, orientation). Enfin, nous misons sur un service public unique de l’orientation (conseil et accompagnement en orientation et évolution professionnelle) et une garantie formation : elle donnera droit à des formations qualifiantes financées par les régions (entre 300 à 1800 heures), ou à un abondement de 100 heures de formation professionnelle sur le nouveau compte personnel de formation, ou encore à un accès à une formation qualifiante deuxième chance.

Nous travaillerons à améliorer les conditions de l’emploi dans cette région.

Investissements. Dans quels domaines consentirez-vous à investir en priorité ?

Avec l’Agence Régionale pour l’Innovation et l’Internationalisation des entreprises (ARII), nous voulons accompagner des grands projets associant industries et services : réseaux électriques intelligents, projet Henri Fabre pour la mécanique, Cité de l’Energie à Cadarache pour inventer les produits et services de la transition énergétique, dynamiques French Tech sur Aix-Marseille, Nice-Côte d’Azur, Avignon-Arles… Le déploiement de réseaux très haut débit pour les foyers, pour les entreprises et les services publics. Un plan « Lycées 2020 », la rénovation énergétique des logements sociaux avec 60 000 logements adaptés aux revenus des ménages produits ou réhabilités d’ici 2020 la modernisation du réseau ferroviaire sur le littoral… Nous nous battrons pour la ligne Nouvelle Provence Côte d’Azur afin de désenclaver au plus tôt Nice et Toulon, de désengorger le réseau TER et d’offrir une alternative au réseau routier

Économies. A l’inverse, quelles seront les deux principales réductions de dépenses que vous souhaitez mettre en place ?

« Il s’agit de faire preuve de courage politique, d’évaluer les conduites et de réviser ce qui doit l’être », notamment en gérant le contrat TER au plus serré dans le cadre de la nouvelle convention. L’important dans cette approche n’est pas de faire gagner de l’argent à la région mais bien de rembourser l’usager en cas de défaillance de la SNCF et avoir un levier d’action pour les usagers afin d’avoir un TER PACA « triple A : Assis, A l’heure et Avertis ». Nous allons rechercher des marges de manœuvre sur les dépenses de fonctionnement interne de la collectivité, mutualiser les achats des lycées, optimiser notre gestion immobilière et territorialiser de façon plus importante nos services et nos politiques.

Aides aux entreprises. Les Régions disposent désormais de la compétence exclusive des aides aux entreprises. Dans ce domaine quelle sera votre action prioritaire ?

A mon sens, il faut axer la réponse plus sur la cible que sur l’action, sur les TPE / PME. Elles représentent 97 % du tissu entrepreneurial régional. Ce sont les entreprises qui créent l’emploi. En soutenant les entreprises, je crée de l’emploi…

Ce sont les entreprises qui créent l’emploi. En soutenant les entreprises, je crée de l’emploi…

Attractivité. Dans ce nouvel échiquier des régions, quel est votre concurrent direct sur le plan de l’attractivité économique ?

La concurrence est française, européenne et internationale. Avec l’extrême droite au pouvoir, nous perdrions énormément de notre attractivité touristique et économique. Notre attractivité se joue aussi avec les régions voisines. La gauche, c’est aussi la péréquation territoriale. Les membres de notre comité de soutien deviendront des ambassadeurs de la région durant tout le mandat.

Avec l’extrême droite au pouvoir, nous perdrions énormément de notre attractivité touristique et économique.

Numérique. Toutes les régions veulent devenir des Silicon Valley françaises. Quels sont/seront les arguments de votre région dans ce domaine ?

Toutes veulent le devenir, mais toutes n’en ont pas la capacité. Nous avons en région des territoires de pointe (Sophia, l’OIN Plaine du Var, la cité des énergies…), des entreprises qui attirent ou qui sont les grands donneurs d’ordre du numérique (Jaguar Network à Mlle, IBM à Nice…), des plans de développement du THD avec le SMO PACA, des labels french tech sur Nice, Marseille, Avignon et Toulon, des outils régionaux performants (ERIC, paca labs, ingénierie financière. Faire de la Provence-Alpes-Côte d‘Azur, la Californie de l’Europe.

Faire de la Provence-Alpes-Côte d‘Azur, la Californie de l’Europe.

Quelle est la personnalité politique (vivante ou décédée) dont vous vous sentez le plus proche ?

Michel Rocard.

Ennemi.  Quel est votre meilleur ennemi politique ?

Les populistes.

Voyage, voyage.  Pour vous, “rendez-vous en terre inconnue” en version politique, ce serait quelle destination ?

Animer un débat sur la citoyenneté à la prochaine université d’été du FN.

The artist. Pour quel artiste de votre région avez-vous un coup de cœur ?

Le groupe Deluxe.

Sport. Quel est votre sport favori ?

Le trail.

Gastronomie. Quelle est votre formule régionale “entrée/plat/dessert” préférée ?

Un menu tout cèpes de la montagne de Lure un soir du mois d’août sous mon plaqueminier.

 

Notre dossier « Régionales 2015″ :

Chaque jour, découvrez les candidats tête de listes aux prochaines élections régionales qui se dérouleront les 6 et 13 décembre prochains.


Vous aimerez aussi sur FranceLive.fr



Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire sur cet article