Base jump : la chute libre de l’extrême

Votre vidéo dans quelques secondes...

Le 17 avril dernier, une vidéo publiée sur les réseaux sociaux permettait d’observer des amateurs de base-jump sauter depuis la Tour Incity à Lyon. À Nantes, d’autre se sont élancés depuis la Tour Bretagne. Totalement illégal, ce sport extrême consiste à sauter dans le vide d’un point fixe avant d’ouvrir son parachute au dernier moment pour profiter le plus longtemps possible de la chute libre. 

Lyon et Nantes : villes des sauts de l’extrême 

À Lyon, le base jumper Zip La Zipette et un de ses amis, tous deux professionnels de cette discipline, ont récemment sauté en toute illégalité de la Tour Incity en construction dans le quartier Part-Dieu.



Base jump illicite depuis la Tour Incity de Lyon par tuxboard
 

À Nantes, un base jumper a également sauté de la plus haute tour de la ville : la Tour de Bretagne. Et contrairement aux idées reçues, l’amende pour avoir sauté en milieu urbain sans autorisation n’est fixée qu’à 11 euros en cas d’interpellation.

Base jump : un sport de tous les dangers 

Le  base-jump demande de l’engagement, de la précision et de la perfection. C’est un sport extrême complet où la moindre erreur ou négligence peut être synonyme d’accident. La France se place d’ailleurs dans le trio de tête concernant le nombre de morts. On compte plus de 30 décès depuis 1998.


Un record du monde français

Le plus bel exploit de saut en base jump est celui réalisé par Vincent Reffet et Fredéric Fugen. Les deux professionnels français ont sauté de la plus haute tour du monde : la célèbre Burj Khalifa de Dubaï, qui culmine à 828 mètres de haut. Un saut reconnu comme le plus haut jamais réalisé par le Guinness World Records.


Plus d’infos :

– Base-jump : pourquoi la France est dans le trio de tête de la « fatality list »
(Le Monde – 20/08/2014)

– Freerun : des voltigeurs dans la ville
(France Live – 06/05/2015)


Vous aimerez aussi sur FranceLive.fr



Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire sur cet article