iAdvize, l’entreprise nantaise où il fait bon travailler

Votre vidéo dans quelques secondes...

Bonheur et travail sont-ils compatibles ? Comment les entreprises font-elles pour séduire leurs futurs collaborateurs ? La société nantaise iAdvize, spécialisée dans la relation client en ligne, se classe au cinquième rang des entreprises dans lesquelles il fait bon travailler en France. Explications avec Sophie de l’Estourbeillon, responsable RH de la société. 

iAdvize, a great place to work 

Iadvize, jeune entreprise nantaise créée par Julien Hervouët en 2010, vient de rentrer à la cinquième place du classement français Great Place to Work, qui récompense les entreprises où il fait bon travailler. C’est la première fois qu’une entreprise nantaise accède au palmarès. »C’est un trophée qui récompense de très belles entreprises comme Kiabi ou les Brasseries Kronembourg. C’est donc une très belle réussite pour l’équipe des génies d’iAdvize.« 


Excellence et plaisir 

Sophie de l’Estourbeillon est d’abord passée par Google, avant d’intégrer iAdvize en tant que responsable RH. Pour cette dernière, la performance est indissociable du bien-être des collaborateurs. « Chez iAdvize, nous avons l’habitude de dire que l’excellence et le plaisir sont deux valeurs indissociables. Nous essayons de le mettre en place au travail tous les jours. Un collaborateur qui arrive heureux le matin aura plus de chance d’avoir des meilleurs résultats à la fin de la journée. »

Comment rendre ses salariés heureux ? 

« Nous avons la chance de travailler sur une solution qui remet l’humain au coeur de la e-relation client, ce qui permet d’attirer de nouveaux collaborateurs. De plus, nos bureaux sont basés dans le centre de Nantes. Une ville qui offre une qualité de vie très agréable.

D0128-iadvize-citation-1-v2

 

« Nous proposons également une expérience collaborateur assez atypique. Très tôt, iADvize a réfléchi sur sa culture d’entreprise et a défini des valeurs. La notion de plaisir et d’excellence ont été très fortes. Ces idées sont visibles à travers la communication que nous mettons en place à destination des candidats et de nos partenaires sur les réseaux sociaux, mais également sur les actions du quotidien vis à vis des collaborateurs. »

Vers un management libéré ? 

De plus en plus d’entreprises utilisent le management libéré (Chronoflex à Nantes ou Harley Davidson). Pour Isaac Getz, professeur à l’École supérieure de commerce de Paris, « la confiance rapporte plus que le contrôle. »


« Nous n’utilisons pas un système complètement horizontal. Nous sommes dotés de trois niveaux de managers et de leads dans chaque équipe. Leur rôle est d’avoir une vision pour leur pôle et d’aider leurs collaborateurs à être au top de leurs performances. Nous ne sommes donc pas une entreprise complètement libérée » conclut Sophie de l’Estourbeillon.

Plus d’infos :

Site web de iAdvize 

– Voici comment les grandes entreprises motivent leurs salariés
(Recrutons.fr – 16/10/2014)

– iAdvize veut allier excellence et plaisir
(Le Figaro – 20/03/2015)

– Managers, libérez l’intelligence collective !
(Les Echos – 16/09/2014)

– Quand le bonheur des salariés rime avec succès pour les entreprises
(Challenges – 23/02/2015)


Vous aimerez aussi sur FranceLive.fr



Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire sur cet article