Lutter contre le gaspillage d’eau grâce aux douches nouvelle génération

Les Français restent en moyenne neuf minutes sous la douche et consomment 80 litres d’eau tiède. Un réflexe et des mauvaises habitudes peu compatibles avec les discours éco-responsables. Pour limiter la consommation d’eau et éviter le gaspillage, des innovateurs imaginent et créent des douches “nouvelle génération”.

Le pommeau de douche intelligent

Pour réduire cette consommation d’eau, un habitant de Gémenos, près de Marseille, a créé un pommeau de douche intelligent qui surveille votre consommation d’eau. HydraO change de couleur pour prévenir du niveau de consommation d’eau pendant une douche. Le pommeau devient rouge quand la limite écologique fixée à 50 litres est dépassée. Il se branche sur n’importe quel tuyau de douche standard.

Une douche en cycle fermé

Du côté de Lille, la Cyclobox permet également d’économiser de l’eau en permettant de prendre des douches chaudes de 10 minutes en ne consommant que 8 litres d’eau. Cette douche innovante récupère l’eau, la filtre, et la réchauffe. Elle crée ainsi un circuit fermé d’eau propre. Vous pouvez ainsi trainer sous la douche autant de temps que vous le souhaitez. 

Le nuage de gouttelettes d’eau

La start-up américaine Nebia a mis au point une douche révolutionnaire permettant d’économiser jusqu’à 70% d’eau. Contrairement à une douche classique, le projet de Nebia casse les jets pour provoquer, à la sortie, un nuage de gouttelettes d’eau.

Une douche dans un conteneur

Des Nantais ont aussi trouvé un moyen pour encourager les gestes écolo : la société Nielsen Concept aménage des containers maritimes en parking pour les vélos qui inclue aussi des douches. Plus d’excuse pour ne pas aller au boulot en vélo. Le vélocycliste peut arriver propre au travail en se lavant dans le container et en y rangeant ses affaires. Les vestiaires ont une grille aérée, qui permet de faire sécher les vêtements humides.


Vous aimerez aussi sur FranceLive.fr



Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire sur cet article