Que cachent ces immeubles aux façades vertes ?

Votre vidéo dans quelques secondes...

À l’heure de la conférence mondiale sur le climat (COP21), architectes et urbanistes tentent eux aussi d’apporter leur pierre verte à l’édifice. Leur nouveau défi : transformer les immeubles et leur façade en poumons verts capables d’améliorer la qualité de l’air ou de réduire la consommation d’énergie.

À Lyon, des toitures végétalisées connectées 

Des toitures végétalisées et connectées. Le concept permet de protéger les immeubles des inondations. Les plantes et la couche de terre jouent ainsi le rôle d’éponge et retiennent l’eau de pluie. Cette toiture à la fois verte et high tech se pilote par informatique, en fonction de l’humidité et de la météo.

À Paris, des ventouses végétales sur les façades 

À Paris, depuis quelques mois, des fleurs poussent sur les façades d’immeuble. Sur 41 façades exactement, notamment celles des établissements scolaires. Grâce à des ventouses ou des câbles, des plantes autonomes ou grimpantes (vignes vierges, glycines, passiflore, lierre etc) colonisent ces façades. Les plantes absorbent un peu de pollution et améliorent la qualité de l’air. L’installation de ce type de système de végétalisation est en désormais obligatoire sur les toitures des nouvelles surfaces commerciales depuis la signature en mars dernier du projet de loi sur la biodiversité.

À Nantes, des serres verticales 

Pour participer à ce nouveau combat de la transition climatique, les micro algues permettraient de réduire de 50% les consommations de chauffage par rapport à des bâtiments standards. Grâce à l’effet des serres verticales, la façade peut se maintenir à une température constante d’environ 18 à 20 degrés. Une manière de limiter la consommation d’énergie en hiver (quand il faut chauffer) et en été (quand il faut rafraîchir le bâtiment). Les micro algues se multiplient avec la lumière et alimentent ensuite le marché en forte croissance des compléments alimentaires.

 


Vous aimerez aussi sur FranceLive.fr



Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire sur cet article