Île-de-France. Nathalie Arthaud (Lutte Ouvrière) : « Je souhaite supprimer les aides faramineuses aux entreprises capitalistes. »

arthaud

Nathalie Arthaud, tête de liste en Île-de-France pour Lutte Ouvrière, part en campagne dans une région où le résultat final s’annonce très serré. Sa participation à cette élection s’ajoute aux candidatures socialistes (Claude Bartolone) et EELV (Emmanuelle Cosse), à gauche. La professeure d’économie et de gestion, qui a obtenu 0,56 % des voix à l’élection présidentielle de 2012, entend supprimer les aides faramineuses aux entreprises dites « capitalistes » et défendre l’intérêt des travailleurs. 

Priorités. Si vous êtes élue, quelle sera la mesure prioritaire de votre mandat ?

Défendre mon programme qui s’articule autour d’exigences vitales pour les travailleurs : combattre le chômage en imposant l’interdiction des licenciements et la répartition du travail entre tous sans diminution de salaire, imposer des salaires et des retraites décents et garantir leur pouvoir d’achat par leur augmentation automatique au rythme des hausses de prix, supprimer le secret des affaires pour dévoiler les arnaques des banquiers et les choix criminels des grands actionnaires qui préfèrent licencier et augmenter le chômage plutôt que de devoir diminuer leurs profits. C’est sur les profits et les fortunes de la grande bourgeoisie qu’il faut prélever de quoi financer le coût des mesures indispensables pour arrêter l’appauvrissement de ceux qui n’ont pas de capitaux et qui ne peuvent vivre que de leur travail.

Combattre le chômage en imposant l’interdiction des licenciements.

Investissements. Dans quels domaines consentirez-vous à investir en priorité ?

La situation de la région est la même que celle au plan national. Je me ferai la porte parole de tous ceux qui se battent contre les licenciements comme les salariés d’Air France aujourd’hui, contre la fermeture de services publics, contre les reculs dans les droits du travail, pour des hausses de salaire. Je profiterai de toutes les occasions pour que les travailleurs renouent avec la combativité et l’organisation et pour montrer que, derrière toutes les injustices, toutes les formes d’oppression, il y a le maintien de l’ordre social capitaliste.

Economies. A l’inverse, quelles seront les deux principales réductions de dépenses que vous souhaitez mettre en place ?

Suppression des aides faramineuses aux entreprises capitalistes, aides distribuées à perte car le chômage ne cesse d’augmenter. Je défends l’idée que l’argent public doit être utilisé au service du public au lieu de permettre à la bourgeoisie d’accumuler des profits.

Je souhaite supprimer les aides faramineuses aux entreprises capitalistes.

Aides aux entreprises. Les Régions disposent désormais de la compétence exclusive des aides aux entreprises. Dans ce domaine quelle sera votre action prioritaire ?

Ma préoccupation sera de soutenir tout ce qui est favorable aux intérêts des travailleurs, de soutenir tous ceux qui dénoncent les baisses budgétaires dans les services publics et dénoncer les cadeaux aux entreprises. Je m’emparerai de toutes les occasions possibles de mettre ces revendications en avant, pour dénoncer tout ce qui augmente le chômage : les licenciements et les suppressions de postes dans les services publics.

Ma préoccupation sera de soutenir tout ce qui est favorable aux intérêts des travailleurs.

Attractivité. Dans ce nouvel échiquier des régions, quel est votre concurrent direct sur le plan de l’attractivité économique ? Numérique. Toutes les régions veulent devenir des Silicon Valley françaises. Quels sont/seront les arguments de votre région dans ce domaine ?

La population de la Silicon Valley en Californie se répartissait fin 2013 principalement en deux catégories : quelques oligarques richissimes et une classe de travailleurs mal payés pour les servir. C’est la représentation exacte du système capitaliste que je combats. Ce système, basé sur la concurrence, exerce un chantage permanent vis-à-vis des travailleurs, présentant ceux qui ne veulent pas faire des sacrifices comme des égoïstes qui mettent en péril une entreprise. Je suis au contraire pour la solidarité des travailleurs, des producteurs, quelle que soit leur région ou leur pays au profit de l’intérêt collectif de la population et cela, dans tous les domaines économiques.

Personnalité politique. Quelle est la personnalité politique (vivante ou décédée) dont vous vous sentez le plus proche ?

 Arlette Laguiller.

Ennemi. Quel est votre meilleur ennemi politique ?

Le capitalisme

Voyage, voyage. Pour vous, “rendez-vous en terre inconnue” en version politique, ce serait quelle destination ?

Un monde sans frontière.

The artist. Pour quel artiste de votre région avez-vous un coup de cœur ?

Jamel Debbouze.

Sport. Quel est votre sport favori ?

La zumba.

Gastronomie. Quelle est votre formule régionale “entrée/plat/dessert” préférée ?

Un cocktail prolétaire de tous les pays, un bouillon de révolte et un plat de résistance au capitalisme.

 

Notre dossier « Régionales 2015″ :

Chaque jour, découvrez les candidats tête de listes aux prochaines élections régionales qui se dérouleront les 6 et 13 décembre prochains.

 

 


Vous aimerez aussi sur FranceLive.fr



Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire sur cet article