Les super-héros de l’optimisme

Votre vidéo dans quelques secondes...

Energie positive, rire, sourire et détente. À l’heure où le moral des français ne s’améliore que trop peu, la Ligue des Optimistes choisit de chasser les idées noires. Explications avec Yves de Montbron, secrétaire de la Ligue des Optimistes de France.

Des actions nationales, aux initiatives locales 

La Ligue des Optimistes a pour mission de promouvoir l’optimisme et l’enthousiasme dans tous les domaines de la vie privée et publique. « C’est une association très sérieuse. Des gens comme Jean d’Ormesson ou Eric-Emmanuel Schmitt font partie du bureau. Notre organisation est structurée dans le but de véhiculer une image, une attitude mentale plus positive dans notre pays, qui en a bien besoin. »


Quelles sont leurs actions ? « Personnellement je publie toutes les semaines un billet positif, appelée la lettre optimiste, que tous nos abonnés reçoivent gratuitement. Chaque année, nous remettons également le prix du livre optimiste à une écrivain pour un essai, un roman, un ouvrage de littérature. Pour le reste, nos sympathisants prennent des initiatives locales en organisant, par exemple, des dîners des optimistes. »

29% des français optimistes pour l’avenir 

Selon le baromètre CSA pour BFM TV : le moral des français s’améliore légèrement. Seulement 29 % des sondés se disent optimistes pour l’avenir contre  69% de pessimistes.

D0035-lihuedesoptimistes-citation-2

« Il faut reconnaître que ces sondages se suivent et se ressemblent. La France est reconnue comme étant le pays le plus pessimiste d’Europe, voir du monde. Les français ne croient plus en l’ascenseur social, en la justice, en la politique. Mais, reconnaissons tout de même qu’en France, nous sommes privilégiés. Nous sommes la cinquième économie du monde. Nous détenons des réseaux 4G, des TGV, des trains, des entreprises françaises etc… Il ne faut pas occulter le côté négatif, mais il ne faut pas non plus occulter le positif. »

L’optimisme (presque) à portée de main 

David Laroche est le plus jeune formateur en développement personnel et confiance en soi de France. Est-il possible d’atteindre un tel degré d’optimisme ?

« Chacun a un niveau d’optimisme naturel, fruit de l’ADN et de l’éducation. Il y a ensuite un optimiste de volonté. D’après le professeur Alain Braconnier, il dépend de nous à 60%. Il s’agit de regarder en priorité ce qui va bien, de s’attendre au meilleur et compter sur la force de son action personnelle. »

Plus d’infos :

Site web de La Ligue des Optimismes

Site web de David Laroche 

– Les Français n’ont pas le moral et se méfient de la politique
(L’Express – 26/02/2015)

– Le moral économique des Français progresse
(24matins – 05/03/2015)


Vous aimerez aussi sur FranceLive.fr



Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire sur cet article